Romans soutient José Bové

08 octobre 2007

AlterGauche 26

Le site pour tous les comités et collectifs "ex-Bové" de la Drôme est maintenant créé et il est en ligne :

http://altergauche26.ouvaton.org/

Merci de nous y retrouver

Posté par Michel Lepesant à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2007

LA SUITE...........................

Bientôt un nouveau blog pour être la vitrine unie et unitaire des actions et des réflexions des comités et collectifs de la DRÔME qui ont soutenu la candidature de José Bové à la présidentielle de 2007 et qui continuent d'exister.

Posté par Michel Lepesant à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 avril 2007

Réunion du colletif "unitaire" de Romans

Petit rappel, ce jeudi 26 04 une réunion du collectif est prévue à 18h30 à la maison de quartier St Nicolas. La déclaration de Clémentine Autain me semble importante à lire et méditer avant de se rencontrer.

Battre Sarkozy

POUR QUE LA GAUCHE ANTILIBERALE DISE ENSEMBLE
« Il faut battre Sarkozy en votant Ségolène Royal» !

La « drôle de campagne » est terminée. Malgré le brouillage de tous les repères, la candidate du Parti Socialiste s’est qualifiée pour le second tour. Divisée la gauche antilibérale n’a pu s’imposer comme un acteur essentiel de cette élection. Il lui revient aujourd’hui de dépasser sa dispersion électorale pour prendre ses responsabilités et contribuer à  battre Sarkozy au second tour.

Nous nous adressons en ce sens à toute la gauche de gauche — des socialistes du « Non » à l’extrême-gauche — qui avait mené unitairement la campagne contre traité constitutionnel européen. Nous lui proposons de se retrouver à l’occasion d’un grand meeting commun à Paris, et de réunions du même type partout en France, pour appeler à battre la droite sur la base des exigences et valeurs de transformation sociale qui forment son patrimoine commun. Nous savons que les discours d’Olivier Besancenot, de José Bové, de Marie-George Buffet, de Jean Luc Mélenchon, des animateurs de la campagne du Non dont nous fûmes, et de bien d’autres encore, seront divers. Mais nous ne doutons pas de l’efficacité pour mobiliser toutes les énergies à gauche, de ce qui serait l’une des initiatives les plus significatives de l’entre-deux tours. Voilà bien le minimum que nous devons aux millions d’hommes et de femmes qui veulent conjurer la menace Sarkozy mais ne se retrouvent pas dans le « pacte présidentiel de Ségolène Royal.

Nous en sommes convaincus : la gauche ne doit pas s’adapter au libéralisme mais le combattre ; c’est le plus sûr moyen de battre la droite.

Nous n’avons pas changé d’avis, nous pensons toujours que les propositions de la candidate et la politique du Parti socialiste ne sont pas une réponse à la hauteur des attentes de l’immense majorité de la population, faute d’une volonté d’imposer un autre partage des richesses et des pouvoirs. Nous pensons toujours qu’il y a besoin d’une gauche qui saura de nouveau se tourner vers les classes populaires, donner la priorité à la satisfaction des besoins du plus grand nombre, affirmer son parti-pris féministe, relever enfin le défi de la redistribution des richesses, défendre un nouveau mode de développement respectueux des équilibres écologiques, replacer la souveraineté populaire au cœur de ses propositions pour la France et pour l’Europe. La campagne du premier tour a confirmé qu’il existait bien deux orientations divergentes à gauche et nous regrettons d’autant plus qu’une alternative unitaire à gauche n’ait pu peser de tout son poids pour empêcher la droitisation du débat électoral. Mais nous n’avons jamais confondu la droite et la gauche ; c’est pourquoi nous appelons à battre Nicolas Sarkozy en votant Ségolène Royal.

Car Nicolas Sarkozy est un homme dangereux. Il aspire à être l’artisan d’une contre-révolution conservatrice et ultra-libérale inspirée de Georges Bush. Il veut mettre en pièces ce qu’il reste des conquêtes sociales arrachées depuis la Libération (code du travail, protection sociale, service public, Etat social). Il entend promouvoir un autoritarisme attentatoire aux libertés et n’hésite même plus à s’en prendre à l’héritage des Lumières. Il abandonne l’ambition d’égalité républicaine au profit d’une vision communautariste de l’avenir de la société. Il prône un alignement atlantiste de la politique étrangère de la France sur celle des Etats-Unis. Il est poussé par une extrême-droite à laquelle il aura emprunté tout un pan de sa terminologie et de ses idées pour récupérer une partie de ses voix. Oui, décidément, aucune voix ne doit manquer pour lui barrer la route du pouvoir suprême.

Mais on ne battra pas Sarkozy en écoutant les sirènes centristes qui charment déjà d’importantes figures du Parti socialiste. C’est en répondant aux attentes sociales, en proposant une réelle alternative à l’ordre libéral, en retrouvant le peuple de gauche qui souffre des politiques menées depuis 25 ans, que l’on y parviendra. Ce message, il revient aux diverses composantes de la gauche antilibérale de le porter dans l’unité.  Par-delà un total de voix qui représente son plus mauvais score de la décennie.

Rassemblée, à l’occasion de la campagne référendaire de 2005 comme dans les mobilisations sociales, la gauche de transformation avait démontré son utilité de contestation et de proposition et permis de révéler l’opposition majoritaire de nos concitoyens à la mondialisation libérale.  Divisée, elle aura été vécu comme incapable de changer la donne à gauche. Le temps des bilans viendra, mais la question d’une alternative à l’alternance reste posée. Serait-il responsable de reproduire sans fin les concurrences qui viennent de nous conduire à l’échec ?

Pour notre part, nous en restons convaincus, l’ambition de changer la donne à gauche pour y rendre majoritaire une politique de transformation profonde de la société, reposera très vite la question de l’unité de la gauche antilibérale. De nouveaux chemins devront sans doute être explorés pour y parvenir. Cela dit, dès les législatives, la gauche antilibérale s’honorerait de présenter un maximum de candidatures communes plutôt que de chercher à se compter en une compétition dérisoire. Et tout de suite l’organisation du meeting commun que nous proposons pour battre la droite serait un signe d’espoir envoyé à celles et ceux qui aspirent à une gauche authentiquement de gauche. Notre ambition est d’y travailler.

Clémentine AUTAIN (féministe, élue de Paris app. PCF)
Eric COQUEREL (président du MARS Gauche Républicaine)
Claude DEBONS (ex-coordinateur des collectifs du 29 mai)
François LABROILLE (élu régional IDF Alternative citoyenne)
Roger MARTELLI (PCF, communiste unitaire)
Christian PICQUET (LCR unitaire)
Catherine TRICOT (communiste unitaire)

Posté par cofarobi à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Déclaration de José Bové au soir du premier tour

                                                                                           

Je remercie les centaines de milliers de citoyennes et de citoyens qui ont fait le choix du rassemblement de la gauche alternative et écologiste.

Ce résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances mais, en quelques semaines de campagne, un élan unitaire a rassemblé celles et ceux qui veulent combattre ensemble, dans les luttes et dans les urnes, la précarité sociale, les discriminations, les dégâts portés à l’environnement ; celles et ceux qui veulent promouvoir ensemble, dans les luttes et dans les urnes, une véritable transformation sociale, démocratique et écologique.

Ce soir, nous mesurons le gâchis électoral qu’a constitué la division des forces de gauche qui ne se reconnaissent pas dans le programme du Parti socialiste. Comme nous n’avons cessé de le dire pendant toute la campagne, nous ne nous résignons pas à cette division.

Un autre avenir est possible pour la justice sociale, la rénovation démocratique et la sauvegarde de notre planète. Il suppose une gauche de transformation sociale suffisamment forte et unie pour en finir avec une gauche d’accompagnement du modèle économique libéral.

Pour l’heure, j’appelle les citoyennes et les citoyens, le 6 mai prochain dans les urnes, à battre Nicolas Sarkozy, candidat de la droite et de l’extrême droite. Cet homme est dangereux. Son élection entraînerait de nouveaux coups contre les droits sociaux, les libertés démocratiques et la protection de l’environnement. Elle conduirait notre pays à un alignement sur la politique guerrière de Bush.

Sarkozy ne passera pas ! Un autre monde est en marche. Un autre avenir est possible.

Posté par cofarobi à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2007

Appel à souscription

sous

Posté par collectifromans à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2007

Grand souk populaire à Aouste/sye

Un autre monde est en marche... fêtons le !

Grand Souk Populaire Dimanche 15 avril Paris - Murviel-lès-Montpelliers - Lunery et partout.

Dans la Drôme à Aouste/sye au bord de la Drôme près de la salle des fêtes, grand pic nic avec tous ceux qui ont envie de nous rencontrer pour échanger, débattre. Apporter vos instruments de musique, vos boules, vos ballons, vos livres, vos idées et votre bonne humeur....... Si le temps se gâte nous nous réfugierons à Crest dans la salle des Accacias près du temple.

GIF - 166.3 ko


Autour de José Bové, un candidat pas comme les autres, qui fait le lien entre le social et l’écologie, les banlieues et les campagnes, le local et le mondial, un Grand Souk Populaire s’est inventé en France et sur le net.

Le mouvement qui grandit à la gauche de la gauche s’est beaucoup construit grâce à internet. Il a suffit d’un mail pour qu’à Paris, à Murviel lès Montpellier, à Rennes ou ailleurs, de nombreuses personnes répondent présents et inventent des initiatives bien lointaines des meeting habituels de fin de campagne.

Le temps d’un après-midi, avec une grande bouffe, de la cuisine du monde, un bistrot trottoir, des débats, des spectacles, une librairie, une grande scène... chacun-e vient et participe, amène son couscous ou son crumble, prend place, construit, participe, écoute et échange.

Pour monter un Grand Souk Populaire près de chez vous, contactez l’équipe par mail à grandsoukpopulaire@unisavecbove.org. Pensez à référencer vos Grands Souks...

Posté par cofarobi à 17:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 avril 2007

Jose bove, le clip de campagne


Jose bove, le clip de campagne
Vidéo envoyée par Hugues2
Voici le premier clip de campagne de José Bové. Tous avec José ;-) Pour en voir plus, c'est par ici : José Bové Meeting du Sud Aveyron avec Raoul Marc Jennar et Nordine Iznasni. L'intégrale ici : http://lespacearcencielblog.free.fr/?p=130 Pour les Questions réponses, c'est par ici : http://lespacearcencielblog.free.fr/?p=129

Posté par collectifromans à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2007

Billet d'humeur

Le militantisme n'est pas un hobby !

A la réunion des collectifs unitaires de Montélimar le 31 03, plusieurs personnes ont évoqué la soi-disant « pureté » des non-encartés et ont appelé à se méfier de cette posture. Les partis politiques sont des structures importantes de la vie politique. Ils sont composés de militants convaincus et actifs. Ils se méfient de ceux qui se déclarent « électrons libres », simples citoyens. En effet comment ne pas craindre que ces collectifs disparaissent comme un feu de paille sitôt les élections passées. La présence et la participation dans les collectifs Bové a en effet diminué sitôt les 500 signatures obtenues. Ces citoyens se revendiquant « électrons libres » donnent l'impression qu'ils considèrent le militantisme comme un hobby, un passe-temps. Comme il est difficile de construire du collectif dans une société éprise d'individualisme ! A trop se revendiquer « électrons libres » n'est-on pas tout simplement en train d'affirmer un peu plus la valeur centrale de nos sociétés. Le doute m'envahit, car sans citoyens qui croient à l'action collective, il ne peut y avoir de Démocratie. Je comprend tout à coup les réticences des militants des partis politiques et je doute de la possibilité d'existence dans la durée pour ces collectifs. Chacun devrait se poser ou devrait déjà s'être posé la question : jusqu'où suis-je capable de m'impliquer dans une action politique ?

Annie

Posté par cofarobi à 10:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 avril 2007

Programme du meeting du 5 avril à Valence

Programme_du_meeting

Posté par collectifromans à 18:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]